LA SUCCESSION MAGISTRALE DES GOUVERNEURS

Messire Philibert de MOLLANS, chevalier, seigneur de Mollans, écuyer du duc de Bourgogne, maître-visiteur des arsenaux et artillerie des rois de France et d'Angleterre. Restaurateur de l'antique Confrérie en 1390, gouverneur de l'Ordre en 1439, mort en ± 1450.
Messire Pierre de VERGY. Reçu en 1500, gouverneur en 1512, mort en 1520.
Conseil des Chevaliers assumant la régence. 1520 à 1579.
Messire François de LEUGNEY, seigneur de Leugney, Landresse et Vernois, gouverneur de Baume, Arguel et Montfaucon. Reçu en 1556, gouverneur en 1579, mort en 1593.
Messire Nicolas de VILLERS, seigneur de Mailley et Citey. Reçu en 1573, gouverneur en 1597, mort en 1607.
Messire Desle de MOUSTIER, chevalier, seigneur de Bermont, Cubry, Nant, etc., capitaine-gouverneur de Clerval et Passavant, capitaine d'une compagnie de cent hommes d'armes à cheval pour le service de Sa Majesté Catholique. Reçu en 1593, gouverneur en 1608, mort en 1631.
Messire Philibert de MOUSTIER, seigneur de Bermont, Cubry, Nant, etc., capitaine de cavalerie pour le service de Sa Majesté Catholique. Reçu en 1623, gouverneur en 1632, mort en 1642.
Messire Jean-François de VY, seigneur de Mailleroncourt, Fresse, Bourbévelle et Contréglise. Reçu en 1626, gouverneur en 1637, mort en 1666.
Messire Claude-Antoine de VAUDREY, seigneur de Béveuge. Reçu en 1647, gouverneur en 1667, mort en 1674.
Messire Claude-Louis de FALETANS, chevalier, seigneur de Thieffrans, Busy, Larnod, La Maison-de-Vaux, Arguel, La Tour de Faletans, etc., commissaire général des montres d'armes et quartier-mestre de camp général des troupes de Sa Majesté Catholique au comté de Bourgogne. Reçu en 1649, gouverneur en 1679, mort en 1700.
Messire Charles-César, marquis de SAINT-MAURIS, seigneur de Saint-Mauris-en-Montagne, Court, Sancey, Fleurey, Rainans, etc., lieutenant général des armées du roi, inspecteur général de toute la cavalerie, commandant de la province d'Alsace, gouverneur des deux Brisachs, colonel d'un régiment de son nom, commandeur de l'Ordre militaire de Saint-Louis. Reçu en 1700, gouverneur en 1701, mort en 1704.
Messire Frédéric-Eléonore, marquis de POICTIERS, brigadier des armées du roi. Reçu en 1679, gouverneur en 1705, mort en 1713.
Messire Jean-Christian, marquis de WATTEVILLE, comte de Corvière, lieutenant général des armées du roi, coadjuteur de l'abbé de Baume-les-Messieurs, commandeur de l'Ordre militaire de Saint-Louis. Reçu en 1708, gouverneur en 1714, mort en 1724.
Messire Antide-Marie de PRA, seigneur de Peseux, Ballay-Saulx, etc., gouverneur et grand bailli de Langres, brigadier des armées du roi. Reçu en 1708, gouverneur en 1725, mort en 1756.
Messire Pierre, marquis de GRAMMONT-GRANGE, baron de Villersexel et de La Roche, lieutenant-général des armées du roi, colonel d'un régiment de cavalerie de son nom, doyen des mestres de camp de France, premier chevalier d'honneur du parlement de Besançon, chevalier de l'Ordre militaire de Saint-Louis. Reçu en 1741, gouverneur en 1757, mort en 1795.
Son Excellence, Monseigneur Charles-Emmanuel Polycarpe, marquis de SAINT-MAURIS, chevalier, baron de Châtenois et de La Villeneuve, comte de Saulx, Genevrey et dépendances, seigneur de Saint-Mauris-en-Montagne, Court, Fleurey, Courcelles, Bellemont, etc. pair héréditaire de France, colonel de dragons, maréchal des camps et armées du roi, inspecteur général de la garde nationale, chevalier de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem (sous la grande maîtrise de S.M.I. le tsar Paul Ier de Russie) et de l'Ordre militaire de Saint-Louis. Reçu en 1787, gouverneur en 1823, mort en 1839.
Son Altesse Sérénissime, Monseigneur Alexandre-André de GONZAGUE, duc de Mantoue, de Montferrat, de Guastalla, de Sabbionetta et de Solferino, prince de Gonzague, de Castiglione, de Bozzolo, d'Arche et de Charleville, prince de l'Empire Romain, comte et prince de Novellara, marquis de Medole et de Luzzara, comte de Marmirolo, d'Alessano et de Murzynowski. Gouverneur en 1839, mort en 1875.

Armoiries de la Maison de La Tremoïlle

S.A. Mgr le duc et prince de La Trémoïlle
                                                                                         S.A. Mgr le duc et prince de LaTrémoïlle
                                                                                        et les armoiries de son illustre Maison

Son Altesse, Monseigneur Louis-Charles de La TRÉMOÏLLE, duc et prince de La Trémoïlle, duc de Thouars, prince de Tarente, prince de Talmont, premier duc et pair héréditaire de France, membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, chevalier de la Légion d'honneur. XVIIIè Gouverneur en 1875, mort en 1911.

S.E. Mgr le comte de Maupas du Juglar

S.E. Mgr le comte de Maupas du Juglart

Son Excellence, Monseigneur Bernard Herry, comte de MAUPAS du JUGLART, camérier secret de cape et d'épée de LL.SS. les papes Léon XIII, saint Pie X et Benoît XV, ancien avocat au barreau de Tours, grand-croix et bailli de France de l'Ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem, commandeur de l'Ordre pontifical de Saint-Grégoire-le-Grand. XIXè Gouverneur en 1897, mort en 1924.

Armoiries de la Maison de Galard-Bearn

S.E. Mgr le prince de Béarn et de Chalais
                                                                                   S.E. Mgr le prince de Béarn et de Chalais, grand d'Espagne de 1ère classe
                                                                                   et les armoiries de sa Maison anciennement souveraine.

Son Excellence, Monseigneur Henry de GALARD de BRASSAC de BÉARN, comte et prince de Béarn, prince de Chalais et grand d'Espagne de première classe, prince de Viana, duc de Cantabrie, comte de Brassac et de Marsan, marquis d'Excideuil, baron de La Rochebeaucourt, comte d'Empire, camérier secret de cape et d'épée de S.S. le pape Pie XII, conseiller d'ambassade, chevalier d'honneur et de dévotion de l'Ordre souverain de Malte. XXè Gouverneur en 1923, mort en 1947.

S.E. Mgr le général-vicomte Noël-Édouard de Curières de Castelnau
S.E. Mgr le général-vicomte Noël-Édouard de Curières de Castelnau

Son Excellence, Monseigneur Noël-Édouard, vicomte de CURIÈRES de CASTELNAU, chef d’Etat-major général des armées françaises, membre de l'Institut, président-fondateur de la Fédération Nationale Catholique, député de l’Aveyron, président de la Noble Association des Chevaliers Pontificaux, grand-croix de la Légion d'honneur, décoré de la Médaille militaire et de la Médaille commémorative de la guerre 1870, grand-croix de l'Ordre pontifical de Saint-Grégoire-le-Grand et de l’Ordrede l’Aigle blanc de Russie.XXIè Gouverneur en 1932, mort en 1944.

Durant le magistère des deux précédents chefs de l’Ordre, ils furent secondés par un administrateur général en la personne de Messire Philippe-Octave-Jean-Marie Dissandes de LAVILLATTE, comte de Lavillatte, marquis de Bogenet. Lieutenant-gouverneur de 1924 à 1944, mort en 1959.

Armoiries du prince Irakly

S.A.R. le prince Irakly Bagration
Armoiries personnelles
de S.A.R. le prince Irakly Bagration de Moukhrani
S.A.R. le pirnce Irakly portant les colliers
de l'Aigle de Géorgie et de Saint André de Russie

Son Altesse Royale, Monseigneur Irakly BAGRATION de MOUKHRANI, prince de Kartlie-Kakhétie et de Moukhrani, prince des Lazes, prince d'Arménie, chef dynastique de la Maison royale de Géorgie (d'origine davidienne, c'est la plus ancienne dynastie du monde), grand maître de l'Ordre de l'Aigle de Géorgie et de la Tunique sans couture de N.S.J.C., chevalier des Ordres impériaux de Saint-André Apôtre et de Saint-Alexandre Newski. XXIIè Gouverneur  en 1944, mort en 1977.

Armoiries de l'actuel gouverneur général

Photo de l'actuel gouverneur général

Son Altesse Sérénissime, Monseigneur Pierre PASLEAU de CHARNAY, des comtes et princes de Surmont-Charnay porte-étendards de Normandie, comte palatin et ancien conseiller aulique de la Maison royale de Géorgie, chevalier armé selon le rite laïc et adoubé selon le Pontifical romain, ambassadeur honoraire, professeur visiteur d'Université, membre de l'Académie d'Histoire, recteur de l'Institut Aristos. Reçu en 1953, XXIIIè Gouverneur en 1976, décédé en 2004.

 

 

XXIVè Gouverneur général  "ad vitam"  

S.A. Monseigneur Eric van Oppen de Guinigi, comte de Lucca, baron de la Sainte Eglise Romaine, baron de Saint Empire Romain, seigneur de Gerasa, chevalier grand-croix de l'Ordre Pontifical de Saint Grégoire-le-Grand, commandeur héréditaire de chevalier de justice de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, grand croix de justice de l'Ordre Militaire et Hospitalier de Saint-Lazare de Jerusalem GCLJ-J  KMLJ, commandeur l'Ordre du Mérite de la République Italienne, le membre de l'Ordre Patriarcal de la Sainte Croix de Jerusalem, Lieutenant-gouverneur de 2004 à 2006, XXIVè Gouverneur en 06/2006.  

 

GRAND MAGISTERE COMMUN

En succession de S.A.S. don Alexandre Gonzaga, duc de Mantoue, prince de Gonzague (delle Stiviere), le gouverneur général de l'Ordre équestre apostolique de Saint-Georges de Bourgogne est -de droit- prince souverain et grand maître des trois Ordres réunis de l'Ancienne Noblesse (dit "des Quatre Empereurs"), de la Rédemption et du Lion de Holstein-Limbourg-Luxembourg, conformément au traité du 4 décembre 1843.

 

     

 PS:  Sa Majesté Impériale, Le Tsar Nicolas II, a donné, dans l'année de Dieu mille neuf cent treize, le droit de porter le grand collier de l'ordre Impériale Russe de Saint Andrew, première classe, au Gouverneur (Grand Maitre) de l'Ordre Apostolique de Saint Georges  de Bourgogne, ainsi qu' à ces successeurs.                                                   

 

                                      

                                                                                      

NOTRE ORDRE GLORIFIE DE NOUVEAUX SAINTS

                                                                          

         

En 1894, - succédant à son père Alexandre III, - Sa Majesté Impériale le tsar Nicolas II devenait empereur et autocrate de toutes les Russies.  Dès 1912, le souverain honora notre ordre de son illustre protection.  Le tsar, la tsarine Alexandra Feodorovna, le tsarévitch Alexeï, héritier du trône, et leurs quatre filles - Olga, Tatiana, Anastasia et Maria - ont été assassinés par les bolcheviks le 17 juillet 1918 à Ekatérinbourg, dans l'Oural, où ils survivaient en exil.  Tout aussitôt, le monarque fut vénéré en tant que strastoterptsy, comme ayant accepté la mort dans un esprit d'abnégation chrétienne, prenant sur lui les péchés du peuple russe et s'offrant en victime expiatoire.             
          Aujourd'hui, le tsar martyr est un saint.  Tel en a décidé, le 14 août 2000, le Concile de l'Eglise orthodoxe russe.  A l'unanimité, ses membres ont voté la canonisation du dernier empereur de Russie et de son auguste famille.  Par ce suffrage, le Concile des évêques a non seulement tenu compte des milliers de témoignages, mais aussi de l'amour pieux que les croyants leur manifestent, ainsi que les miracles qui leur sont attribués.  Cette canonisation est donc un acte de plénitude ecclésiale, dans lequel l'unité de l'Eglise - terrestre et céleste, militante et triomphante - se révèle d'une façon visible.
          En avril 1912, Sa Majesté Impériale le tsar Nicolas II avait daigné accepter la Grand-Croix avec Collier de notre Ordre.  La Chevalerie de Saint-Georges conservera avec vénération la mémoire de saint Nicolas II, et ses membres verront toujours, dans les souffrances de la famille impériale, la manifestation d'une piété et d'une mansuétude chrétienne, qui sont autant de signes d'une foi indestructible en Jésus-Christ.

                                                        

L'adoubement chevaleresque
L'adoubement liturgique selon le Pontifical romain

 

Sa Paternité Révérendissime Dom Marie-François Janssens

Sa Paternité Révérendissime Dom Marie-François Janssens, S.O.Cist., abbé de Notre-Dame de Pont-Colbert,
abbé général du Saint Ordre de Citeaux, qui conféra l'adoubement liturgique à l'actuel Gouverneur général de l'Ordre,
après que ce dernier eut reçu l'armement laïc des mains de Son Excellence le baron Paul Neveu du Genièbre.

 


© 2011 ORDRE ÉQUESTRE APOSTOLIQUE DE SAINT-GEORGES DE BOURGOGNE  worldwide  Official Site · All Rights Reserved